Aides à la protection des troupeaux

Mesure « Protection des troupeaux contre le risque de prédation »

 
Mesure « Protection des troupeaux contre le risque de prédation »

 La mesure 7.6 A « protection des troupeaux contre la prédation » du PDR vise à assurer le maintien des activités pastorales ovine et caprine malgré la contrainte de la prédation par le loup.

Cette mesure propose l’accompagnement des éleveurs ovins et caprins dans l’adaptation de leurs systèmes d’élevage en limitant les surcoûts liés à la protection des troupeaux. Cette mesure participe à la politique nationale française de protection des espèces protégées sur le territoire français tout en limitant son impact sur l’élevage.

Ce dispositif, cofinancé par l’Etat et le fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) permet le financement des surcoûts dus à la protection à 80 % sous forme de contrats annuels et porté à 100 % pour les tests de comportement des chiens, les analyses de vulnérabilité.

Éligibilité à la mesure :

Les éleveurs individuels exerçant une activité agricole ou sous forme sociétaire, gestionnaires collectifs d’estives (groupements pastoraux, associations foncières pastorales, collectivités locales) ainsi que les groupements d’employeurs et les associations d’éleveurs constituées juridiquement.

Pour prétendre à cette mesure d’aide à la protection, l’éleveur doit détenir au minimum 25 animaux reproducteurs (ovins et/ou caprins) en propriété que ce soit en production laitière ou en production viande ou au moins 50 animaux en pension.

Les demandeurs doivent exercer au moins 30 jours de pâturage (non forcément consécutifs) dans les communes classées en cercle 1 ou en cercle 2 par arrêté préfectoral (voir arrêté préfectoral).

 Actions soutenues :

1. Gardiennage ou surveillance renforcée des troupeaux

2. Entretien et achat de chiens de protection

3. Investissements matériels (parcs électrifiés mobiles et/ou fixes)

4. Analyse de vulnérabilité des troupeaux

 Complément d’information :

DDT du JURA – Sabine HETIER

Tel. : 03 84 86 80 00

Mail : ddt-seref@jura.gouv.fr

 Pour en savoir plus :

 L’Europe en Franche-Comté

 Voir aussi : l’arrêté préfectoral n° 2017-02-27-01 du 27 février 2017 délimitant les zones d’éligibilité de la mesure de protection des troupeaux

 Constats de dommages aux troupeaux domestiques (lynx ou loup)

 Un éleveur victime d’une attaque de grands prédateurs (loup ou lynx) sur son cheptel peut demander une expertise par un agent assermenté de l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage).

Numéro d’appel en cas d’attaque de loup ou de lynx :

 Permanence service départemental de l’ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage : 03 84 86 81 79

DDTDirection départementale des territoires du Jura : 03 84 86 80 00

La réception des plaintes est assurée 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7